Programme Erasmus : 24 milliards (de budget) 2021-2027

programme-erasmus-Location-Francophone

La pandémie actuelle mondiale a fondamentalement changé nos façons de vivre. Ecoles fermées, travail depuis la maison, déplacements limités et couvre-feu. Nous le savons les étudiants souffrent aussi beaucoup de la situation. Par ailleurs en fin d’année 2020, la signature du Brexit a déclenché le retrait officiel du Royaume-Uni de l’UE. Logiquement on aurait pu croire que ces deux phénomènes auraient une incidence forte sur les échanges universitaires. Notamment sur le célèbre programme d’échange universitaire européen, le programme ERASMUS. Toutefois, d’après l’Association Démocratique des Français de l’Etranger (ADFE), il semble que cela soit le contraire. Sans compter sur le budget du programme Erasmus 2021-2027 voté à environ 24 milliards d’euros par l’Union Européenne. On vous en dit plus…

2020-Erasmus-Europe-Location-Francophone
Les échanges Erasmus sont toujours en forme en 2020

Le programme ERASMUS en quelques mots

Le programme ERASMUS tire son nom de Desiderius Erasmus Roterodamus ou Erasme de Rotterdam. Considéré comme l’une des figures emblématiques de la culture européenne, Erasme était un philosophe, humaniste et théologien néerlandais du XVième siècle.

ERASMUS – de l’acronyme anglais EuRopean Action Scheme for the Mobility of University Students ou en français Programme d’action européen pour la mobilité des étudiants – est un programme de promotion pour l’ échange universitaire européen. Les sources divergent un peu mais ce programme serait né dans les années 70 avant d’être formalisé et adopté en 1987. Avec environ 30 ans d’existence c’est, à ce jour, environ 10 millions de personnes qui ont profité d’un séjour à l’étranger.

Initialement le programme consiste à faciliter les échanges européens au travers d’un système de mobilité étudiante financé par des bourses. Simultanément, l’alignement des formations et des diplômes universitaires en Europe (format licence, master, doctorat) est un autre facteur facilitant des échanges. En 2020 c’est 27 pays qui participent au programme, après le retrait du Royaume-Uni.

A noter, il existe aussi un programme avec une couverture géographique plus vaste. Le programme ERASMUS +. Ce dernier permet les échanges universitaires dans 33 pays d’Europe géographique et 167  hors Europe.

En 2020, +7% de demandes de mobilité ERASMUS en France

L’ADFE, sur la base de chiffres officiels français, nous indique que malgré le très fort ralentissement des échanges internationaux, les demandes de mobilité ERASMUS ont augmenté de 7% en 2020. C’est environ 100 000 français qui bénéficient du programme chaque année. La répartition est la suivante :  50% d’étudiants en études ou en stage, 30% d’alternants et 20% d’enseignants.

programme-erasmus-Location-Francophone
En 2020, +7% de demandes de mobilité ERASMUS en France

L’Union Européenne vote 10 milliards de budget supplémentaire pour le programme Erasmus 2021-2027

Mi-décembre 2020, l’UE a validé une augmentation du budget ERASMUS + pour la période 2021-2027. Le montant total alloué est d’environ 24 milliards d’euros sur 7 ans. Soit 10 milliards de plus que pour le plan précédent. L’objectif est simple, rendre le programme encore plus inclusif en triplant le nombre de participants incluant les personnes en situation de handicap, les migrants ou les citoyens de l’UE vivant dans des régions isolées.

Aussi gigantesque qu’il paraisse, ce budget sera dépensé autour de 3 thématiques principales :

  • la promotion de l’apprentissage dans les domaines de l’éducation et de la formation
  • la mise en avant des formations professionnelles dans le domaine de la jeunesse
  • la formation d’éducateurs dans le domaine sportif

Quel statut pour le Royaume-Uni dans le programme Erasmus à l’avenir ?

erasmus-etudiant-Location-Francophone
En refusant le statut de “pays tiers”, le Royaume-Uni s’isole du programme Erasmus

Sorti récemment du programme, le Royaume-Uni n’en demeure pas moins la seconde destination préférée des participants. Toutefois, la lenteur des négociations du Brexit a permis une certaine anticipation avec la redirection des demandes vers l’Espagne, l’Irlande du Nord et les pays anglophones du Nord de l’Europe.

En refusant le statut de “pays tiers”, comme la Norvège, l’Islande ou la Turquie, le Royaume-Uni s’isole. Sans compter les frais supplémentaires de visa, l’absence de bourses et les onéreux frais d’inscription à l’université.

Il y a fort à parier sur une diminution brutale d’étudiants optant pour des études outre-Manche dans les années à venir.


La plateforme des francophones : LocationFrancophone

Au quotidien, notre équipe s’emploie à transmettre et partager son gout pour la francophonie. Chaque semaine, nous publions des articles en relation avec la francophonie, la culture et les voyages.

LocationFrancophone est une plateforme de petites annonces de location d’hébergements entre particuliers. Chaque jour nous mettons en contact des hôtes et des voyageurs du monde entier partageant un intérêt commun pour la francophonie.

Source : ADFE – Lettre d’information 166 Janvier 2021 ; European Council of the European Union

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous êtes toujours curieux ?