Dome House la maison antisismique japonaise

La dome house une maison antisismique au Japon
La dome house une maison antisismique au Japon

On vous emmène au Japon découvrir la Dome House, une maison économique, antisismique et constructible en 7 jours. Depuis toujours le Japon est en proie à de nombreux séismes. De ce fait, les architectes japonais ont su s’adapter à ces secousses en adaptant et en construisant des hébergements résistants aux différentes catastrophes naturelles. De nombreuses constructions au Japon ont donc été renforcées. L’utilisation d’amortisseurs caoutchouc et de mécanismes parasismiques est systématique sur la plupart des immeubles en construction depuis plusieurs années.

Maison en forme de dome house ©i-domehouse
Maison en forme de dôme ©i-domehouse
Maison en polystyrène expansé dome house ©i-domehouse
Maison en polystyrène expansé ©i-domehouse

Dome house : une réponse aux tremblements de terre

Malheureusement, ce type d’habitation atypique n’existe pas ou peu dans certaines régions du monde comme en Italie où les nombreux tremblements de terre à répétition ont eu raison des villages construits il y a des centaines d’années…

Avec la dome house aucun problème lors de tremblement de terre puisque la construction de forme arrondie et surtout extrêmement légère est spécialement conçue pour résister aux éventuelles secousses. Composée d’éléments préfabriqués en polystyrène expansé, celle-ci se construit selon vos désirs et cela en quelques jours seulement. Grâce à la légèreté de ces matériaux, les éventuelles ondes de choc sont absorbées et les risques d’effondrement presque réduits à néant.

Aménagement intérieur d'une dome house ©i-domehouse
Aménagement intérieur d’une dome house ©i-domehouse

Dome House : 44 mètres carrés pour un poids de 80 kg

Les éléments qui constituent le modèle de base de la dome house permettent de construire une mini-maison de 44 mètres carrés pour un poids de 80 kg seulement.

En plus de ses capacités antisismiques, cette maison en forme de dôme a une excellente prise au sol grâce à ses courbes aérodynamiques. Elle vous protège donc des éventuels vents violents ou typhons. De plus, sa forme d’igloo permet une excellente répartition de la chaleur et les matériaux qui la composent évitent l’apparition de moisissure, de rouille ou bien encore de termites.

La Dome House un intérieur d'une petite maison en forme d'igloo ©i-domehouse
Intérieur d’une petite maison en forme d’igloo ©i-domehouse

Une fois les éléments assemblés, il suffit de recouvrir la structure en polystyrène expansé à l’aide d’un enduit afin de lui donner son aspect définitif. Bien sûr, vous pouvez ajouter autant d’éléments que vous le souhaitez pour rendre celle-ci unique.

Salon lumineux dans maison en forme de dôme ©i-domehouse
Salon lumineux dans maison en forme de dome house ©i-domehouse

A partir de 30 000 euros pour une maison parfaitement isolée

Concernant le prix, il faut compter environ 30 000 euros pour acquérir votre propre dome house. Cependant vous devrez ajouter aux prix les frais de montage et de transport à celle-ci. Ainsi, pour un investissement faible, vous pourrez bénéficier d’une maison atypique confortable, isolée. Celle-ci est également personnalisable et résistante puisque la société qui distribue les éléments annonce une durée de vie de plus de 300 ans.

Construction japonnaise antisismique ©i-domehouse
Dome House la construction japonnaise antisismique ©i-domehouse

Malheureusement, pour l’instant on trouve ce type de construction seulement au Japon. En effet, de nombreux villages exclusivement composés de dome house ont vu le jour sur l’île.

Le concept existe depuis de nombreuses années, mais on espère qu’il sera distribué un peu partout dans le monde. Et vous, que pensez-vous de cet igloo des temps modernes ?

L’équipe Toploc,

8 commentaires
    1. Bonjour,
      Personnellement, je ne vous le conseillerai pas car il est connu que sous l’effet de la chaleur le polystyrène expansé émet des gaz toxiques comme le styrène qui est une substance que l’on soupçonne d’être cancérigène. Et il s’avère que la chaleur a quelques conséquences sur la stabilité du polystyrène expansé. Alors, je ne sais pas si le fait que celui-ci soit recouvert d’un enduit suffit à vous protéger des effets indésirables que peut avoir la chaleur sur ce type de matériau!
      Si vous habitez en région chaude saharienne, je vous conseillerai plutôt d’opter pour une construction de type « Ecodome » en cherchant sur internet et en tapant « Ecodome/Superadobe/Earthbag » vous trouverez quelques exemples de personnes ayant opté pour ce type d’habitat. Je pense que je publierai prochainement un article sur ce type de construction, mais en gros, vous utilisez des sacs que vous remplissez de terre parfois mélangée avec d’autres ingrédients et vous empilez ceux-ci jusqu’à former un igloo ! C’est une construction astucieuse qui vous protégera de la chaleur et qui est surtout très solide et économique.
      N’hésitez pas à parcourir nos articles dans les prochaines semaines, je ne manquerai pas de faire un article sur ce procédé astucieux !
      En espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous souhaite une agréable journée.
      Bien cordialement,
      Julien de Location-Francophone

      1. bonjour l ‘écodome ou superadobe le polypropylène des sacs n est il pas toxique car ce projet me séduit j ai malgré tous quelques réserve sur la toxicité cordialement .

        1. En ce qui concerne les constructions de type superadobe ou écodome, aucune recherche ne parle d’aspect toxique du polypropylène. En effet, on utilise celui-ci dans l’agro-alimentaire ainsi que dans le milieu pharmaceutique. Le seul souci rencontré avec les sacs en polypropylène est le fait que cette matière se dégrade rapidement au contact des ultraviolets ! C’est la raison pour laquelle, il est indispensable de recouvrir les sacs avec un enduit.

    1. Concernant la résistance à l’humidité, je pense qu’il n’y aucun problème, cependant, je suppose qu’au niveau de la chaleur, il peut y avoir des altérations du produit à cette température. Personnellement, j’opterais pour un dôme en sac de terre. Ce type d’hébergement vous coûtera bien moins cher et vous permettra d’utiliser des matériaux naturels et se trouvant sur votre propriété. Vous pouvez découvrir cette invention en suivant ce lien : https://www.location-francophone.com/blog/maison-en-sacs-de-terre/.
      Je reste à votre disposition si vous avez besoin d’éléments supplémentaires !

  1. Les dômes résistent à tout, sont très faciles à chauffer l’hiver, trop chaud l’été sans une bonne ventilation ou climatisation. Vivre dessous ce volume (non cassé) est plus que bénéfique pour la santé; le sommeil y est récupérateur & énergisant. C’est un volume adapté à tout être vivant, hommes, animaux, plantes (voire serres géodésiques). Que du bien pour du bon. Seule petit problème, à part l’étanchéité selon la mise en œuvre & le choix de construction, c’est que les dômes attirent les mouches, qui s’y sentent bien…. que des avantages. METTEZ UN DÔME DANS VÔTRE TÊTE. Ces Japonais en construisent depuis plus de 30 ans. La France, zéro (une géode d’ingénierie, & une maison champignon à St. Brieuc (22), vendue comme habitat pour riches bourgeois en mal de cube; échec commercial total). Les anglais Solardome, & les américains Pacific Domes en font de très beaux aussi. & ont plus de 40 ans d’expérience. VIVRE GÉODÉSIQUEMENT c’est enfin! ÊTRE UN TERRESTRE EXTRAORDINAIRE.

    1. Un grand merci pour votre témoignage ! Il est effectivement dommage de voir aussi peu de construction en forme de dôme sur le sol français ! Malheureusement, en France, pour les constructions on peut parfois avoir beaucoup de bâtons dans les roues si celles-ci sortent de l’ordinaire. Espérons qu’à l’avenir on verra pousser quelques une de ces très jolies maisons sur le sol français ! Les français sont friands d’habitats atypiques lors de leurs vacances, alors, pourquoi ne pas en construire pour y vivre au quotidien. Surtout que celles-ci, comme vous le rappelez, apportent beaucoup d’avantages !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi