12 expressions francophones pour ne pas « rester PAF »

Les expressions francophones
Les expressions francophones

Parlée par environ 300 millions d’individus dans le monde, la langue française est en pleine expansion. Mais les mots et les expressions francophones n’ont cependant pas le même sens dans chaque pays.

Entre francophones c’est tout de même dommage et frustrant de ne pas se comprendre. Du continent Africain au Canada, de la Belgique à la Suisse il est nécessaire de préparer votre prochain voyage linguistique.

Afin de vous y aider prenez le temps de découvrir le sens des expressions francophones que vous nous présentons.


3 expressions francophones d’Afrique francophone

 

Jeunes élèves étudiant des expressions francophones
Jeunes élèves étudiant des expressions francophones
 

L’Afrique fait à l’évidence partie des pays qui sont fiers de s’exprimer dans la langue de Molière. C’est aussi le continent Africain qui porte une grande partie de la croissance de la communauté francophone des années à venir.

Difficile néanmoins de communiquer avec les francophones africains lorsque ces derniers vous sortent des mots comme « tablettes de chocolat » en parlant des routes abimées ou encore « c’est caillou », qui signifie tout simplement « c’est difficile ».

Au Congo, qui avec ces 105 millions d’habitants est le pays francophone le plus peuplé du monde, si les gens vous qualifient de personne « champagné », cela signifie que vous êtes un individu particulièrement influent.


Surtout, ne restez pas paf en Belgique !

En Belgique, évitez de rester paf lorsque l’on vous invite à prendre un petit pistolet, ce serait impoli.

Le pistolet n’est autre qu’un petit pain bruxellois.

Quant à l’expression « rester paf », il signifie tout simplement « rester bouche bée ».

 

Grand-Place de Bruxelles en Belgique
Grand-Place de Bruxelles en Belgique
 

Si vous faites partie de ces stagiaires francophones de passage en Belgique, vous entendrez également souvent certaines expressions francophones comme « brette » signifiant une dispute.

Si l’on vous demande si vous aimeriez jouer « aux boules », une partie de pétanque, répondez, avec le sourire « non peut-être ». Cette expression signifie « oui, sûrement ».


4 expressions françaises au Québec

Lieu de rendez-vous des francophones et francophiles, le Québec a lui aussi son lot d’expressions francophones qui surprendra plus d’un.

Les expressions françaises comprennent en effet beaucoup de termes que l’on utilise qu’au Québec à l’exemple du mot « piger » signifiant voler ou encore « la blonde » désignant une petite copine.

 

Château Frontenac à Québec au Canada
Château Frontenac à Québec au Canada
 

On parle généralement de québécisme, c’est-à-dire de différentes formes lexicales inventées par les Québécois francophones.

Ne soyez donc pas surpris lorsque l’on vous invite « au magasinage » (lèche-vitrine) durant votre séjour ou que l’on vous qualifie de « badlucké » (malchanceux) si vous perdez aux jeux de hasard.


Les francophones en Suisse : 2 expressions à connaitre

Vous souhaitez privilégier un voyage linguistique en Suisse ? Vous constaterez bien vite que le français et certaines expressions francophones semblent avoir subi quelques modifications.

Loin d’égaler les anciennes expressions françaises, les expressions francophones en Suisse nous laissent néanmoins souvent perplexes.

 

Les expressions francophones
Les expressions francophones

La plupart des mots et expressions résultent en effet de la fusion avec certains termes allemands comme le mot « bancomat » désignant les distributeurs automatiques.

Et lorsqu’une personne « se réjouit de prendre une verrée » en votre compagnie, surtout, ne lui dites pas non.

Cela signifie tout simplement qu’elle serait enchantée de prendre un apéritif en votre compagnie. Ce sera aussi une manière agréable d’échanger quelques expressions nouvelles entre francophiles !

 

8 commentaires
  1. Bonjour Julien,
    En fait au Québec on dit “piquer” pour voler et non piger. Ex; Je me suis fait piquer mon porte-monnaie.
    C’est un plaisir de vous lire. Bonne journée!
    P.S. : Vous devriez changer “email” par courriel dans votre formulaire!
    🙂

    1. Bonjour David,
      Merci pour cette remarque ! C’est comme en France alors, car on dit également « piquer » cependant, on m’a dit que piger se disait, donc peut être que cette expression était utilisée il y a longtemps !?
      Nous sommes actuellement entrain de faire une nouvelle version du site et dans le prochain, nous remplacerons effectivement « email » par « courriel ».
      Je vous remercie pour votre compliment et vous souhaite également une bonne journée 
      A très bientôt,
      Julien de Location-Francophone

      1. Bravo pour le remplacement de mail par courriel. Il y a beaucoup d’autres expressions expressions anglaises qui me font rougir les oreilles auxquelles il faudra s’attaquer.
        J’aime bien ce site, bravo
        Michel

        1. Bonjour Michel,
          Merci beaucoup pour vos compliments ! Effectivement, il existe de nombreux anglicismes que l’on pourrait retirer de notre vocabulaire très facilement. Cela pourrait être beaucoup plus simple si à la télévision, dans les journaux et même bien souvent dans les institutions ces termes n’étaient pas employés régulièrement !
          Heureusement, il existe de plus en plus de personnes qui militent au quotidien pour que l’on remplace ces anglicismes par des expressions françaises souvent beaucoup plus agréables à l’oreille même si on a perdu l’habitude de les employer !
          Je vous remercie encore pour votre commentaire et vous souhaite une agréable journée !
          Bien cordialement,
          Julien de Location-Francophone

  2. Bonjour Julien,
    Effectivement, comme David vous le mentionnait, les Québécois préfèrent le terme “piquer” à “piger” pour parler de vol. Toutefois, il existe une expression assez commune d’usage au Québec pour parler de vol qui implique l’utilisation du verbe « piger » : « piger dans la caisse ». L’expression signifie « se servir », « voler de l’argent » dans une caisse enregistreuse, dans un compte de compagnie, etc. Une version alternative de cette expression fait usage du verbe piquer. On dit alors : « piquer dans la caisse ».
    Au fait, le Québec a un équivalent pour l’expression belge « être paf ». Dans la Belle province, l’expression signifie « avoir trop bu », « être ivre ».
    Merci pour cet article. Au plaisir de vous lire de nouveau!

    1. Bonjour Sandie,
      Un grand merci pour ces éléments de compréhension. C’est toujours agréable d’avoir des explications aussi claires ! Je vais tout de même laisser le texte comme il est sans le corriger sinon vos commentaires ne seront pas compréhensibles pour les lecteurs de cet article.
      J’ai déjà entendu également le terme « être paf » en France, mais cela reste rare tout de même 🙂 enfin cela dépend peut être des régions…
      Merci beaucoup pour vos encouragements !
      A très bientôt,
      Julien de Location-Francophone

  3. Bonjour. Pour ce qui est du jeu de pétanque, je n’ai jamais entendu dire en Belgique “Aimez-vous jouer “une boule”, on dit “jouer aux boules”.
    Quant à l’expression “rester paf”, être bouche bée, très surpris, étonné, muet de surprise… C’est vrai, ma mère l’employait souvent, même si j’ai l’impression que cela se dit moins aujourd’hui. En revanche, ce qui est très, très curieux, c’est que l’équivalent existe dans la langue roumaine : “a ramâne paf” qui se traduit exactement par “rester paf”, avec le même sens qu’en français de Belgique. Je vais souvent en Roumanie, je parle un peu la langue, si bien que j’ai pu poser la questions à plusieurs témoins, mais personne ne savait l’origine de l’expression ni si elle avait un lien quelconque avec la Belgique.

    1. Bonjour Monsieur Massart,
      Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre commentaire et votre remarque sur la pétanque.
      Effectivement, il y a une erreur ! Je relie d’habitude tous les textes, mais cette fois-ci apparemment, je n’ai pas eu le temps de bien relire celui-ci. J’ai donc corrigé la phrase ! Merci !
      En ce qui concerne l’expression « rester paf » cela dépend peut être des régions, mais il arrive parfois que des expressions refassent surface. Pour l’équivalent dans la langue roumaine, peut être que cela explique par les liens anciens entre la France et la Roumanie et donc implicitement avec la Belgique. De nos jours, 15 % de la population roumaine parle français, donc, il se pourrait que nos anciens aient importé cette expression qui a été traduite par la suite en langue roumaine ! Ceci n’est qu’une supposition bien sûr.
      Peut être qu’un de nos lecteurs nous apportera des précisions concernant cette curiosité !
      A très bientôt,
      Julien de Location-Francophone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi