Découvrons quelles sont exactement les origines de l’accent québécois

Découvrez les origines de l’accent québécois
Découvrez les origines de l’accent québécois

Parce que les Français et les Québécois parlent la même langue, on vient à se demander quelles sont les véritables origines de l’accent québécois. Car si la langue française est devenue une langue commune, Français et Québécois ont parfois encore du mal à se comprendre. Mais quelle est l’origine de cette différence entre les accents ?

Découvrez les origines de l’accent québécois
Découvrez les origines de l’accent québécois

Quelles sont les origines de l’accent québécois ?

Pour connaître les origines de l’accent québécois, il nous faut remonter jusqu’en 1535. C’est effectivement à cette époque que le Québec fut découvert par Jacques Cartier, navigateur et explorateur français. Le Québec deviendra alors une colonie de la Nouvelle-France et l’on se met à parler la langue de Molière au Québec.

À l’époque, Terre Neuve était déjà réputée pour ses importantes expéditions de pêche. De plus en plus de Français s’installent au Québec malgré son manque d’intérêt (aucun métal précieux, aucune route commerciale…).

Une petite communauté française au Canada voit le jour. Arrivant en nombre avec les colons basques et normands, les bretons colonisent peu à peu la ville, fondée en 1608, et se lancent dans la pêche à la morue et la chasse à la baleine.

Fairmont Le Château Frontenac, l'hôtel le plus connu du Canada
Fairmont Le Château Frontenac, l’hôtel le plus connu du Canada

Un nouvel établissement français permanent voit le jour en Amérique. Malgré la diversité de la population, on n’hésite pas à y parler en français comme à Paris. Les filles du Roy, installées au Québec, adoptent un parler populaire assez différent de la Cour du Roi.

L’influence de l’anglais

Mais les origines de l’accent québécois ne viennent pas uniquement de l’influence française. En passant entre les mains des Britanniques en 1763, le Québec met fin à ses échanges avec la France. La culture française continue cependant de faire valoir ses droits au cœur d’une petite communauté.

Les langues évoluent séparément, notamment le parisien qui semble avoir subi plus de transformations que le québécois. Les voyelles sont davantage prononcées et les mots, mieux articulés.

Dans les années 1840, le français québécois sera influencé par la langue anglaise et l’instruction religieuse. Issu de l’ancien français parisien, ce dernier subit de nouvelles transformations. De nos jours, on constate qu’il existe plusieurs accents québécois. Ces derniers varient en fonction des locuteurs francophones et de leur région.

Découvrez d’où vient l’accent du Québec en vidéo avec Je parle québécois

[youtube id=”Oyf8tz_IoyQ” width=”750″ height=”350″ position=”center”]

11 commentaires
    1. Bonjour,
      Je tiens à vous remercier pour votre message mais également pour votre vidéo qui apporte de nombreuses informations tout en étant ludique ! J’ai donc fait un lien vers votre site afin de guider nos lecteurs vers votre site qui est très agréable à parcourir !
      N’hésitez pas à parler de Location-Francophone avec vos amis francophones du Canada 😉
      A très bientôt,
      Julien de Location-Francophone

  1. Très bien fait
    J’ai découvert « l’accent » québécois lorsque nous sommes venus visiter nos amis il y a un peu plus de 10 ans et quand les Québécois se mettent à parler un peu vite (surtout au téléphone ! ) on a parfois un peu de mal à comprendre mais c’est vrai que c’est bien la même langue .
    N’oublions jamais que nous sommes cousins !

    1. Effectivement, vous avez raison ce sont nos cousins 🙂 Personnellement, je trouve que l’accent Québécois a énormément de charme et il ne manque pas de nous faire voyager. Les accents attirent et interrogent. Imaginons que tout le monde parle de façon identique, sans accent, cela serait vraiment triste. Que ce soit en France, en Belgique, au Canada, en Afrique et dans chaque territoire francophone, l’accent a toujours un petit quelque chose qui attire l’oreille et donne envie d’en savoir plus.

  2. Au Parlement, aujourd’hui Assemblée Nationale, on ne jase pas pour voter les nouvelles lois, on en discute. Cependant le mot jazz, est un mot d’origine du vieux français. On disait à la Nouvelle Orléans, mais que font vos voisins les noirs toutes les nuits, ils jouent de la musique, puis s’arrête pour jaser, jaser et rejouer de la musique….C’est devenu le jazz.

    1. Merci beaucoup pour ce complément d’information 🙂 Les origines de certaines expressions sont parfois surprenantes et il est important de ne pas les oublier !

  3. Bonjour,
    Je trouve extraordinaire qu’on affirme un peu partout que l’accent québécois remonte à l’accent parisien tel qu’il était jusqu’en 1760. A part les notables et quelques ecclésiastiques, la population de la Nouvelle France venait du fin fond des provinces et les paysans, les trappeurs, les pêcheurs ne parlaient certainement pas avec l’accent parisien. C’est loin de Paris qu’il faut peut-être chercher les sources de ce parler. Et à Paris même, en dehors de la société dominante et de la bourgeoisie, il devait y avoir une foison d’accents divers débarqués eux aussi des provinces.
    Les colons étaient des gens du peuple et la classe supérieure est retournée en France après la défaite. Ne sont restés que les professionnels et les religieux.
    En ce qui me concerne je vois peu de similarités entre les accents provinciaux français et l’accent québécois qui est vraiment unique et à nul autre pareil dans toute la francophonie. On dira qu’en Belgique et en Suisse, on nasalise aussi les an et les in, oui mais pas du tout aussi fortement. En Auvergne et en Normandie, on roule les r, comme font certains québécois, pas tous. En Bretagne, les a sont graves. Mais ce ne sont là que détails.
    On dira aussi qu’il y a plusieurs accents québécois auxquels il faudrait ajouter les accents acadiens, lesquels d’ailleurs semblent parfois plus proches de certains parlers provinciaux français.
    On peut se demander si l’anglais a pu jouer un rôle dans la coloration des voyelles, l’affrication des consonnes. J’en doute, la très grande majorité des québécois ne parlait pas un mot d’anglais jusqu’au 20ème siècle.
    On dirait qu’il y a toute une recherche à faire sur l’origine des accents et je vois mal comment on pourrait la faire puisque les accents ne sont audibles que depuis Edison.

    1. Bonjour,
      Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre message ainsi que pour votre réflexion.
      Certains articles sur notre blog sont des articles écrits par des invités et celui-ci en fait partie. Je ne suis pas expert en accent québécois mais je vous rejoins dans votre analyse. Il est vrai que la majorité des personnes peuplant la Nouvelle France était issue des provinces et de la campagne. De plus, on peut remarquer des similitudes avec l’accent québécois dans de nombreuses régions françaises mais également en Belgique et en Suisse.
      Je pense effectivement qu’il serait intéressant de mener une étude sérieuse sur l’origine des accents.
      Je vous remercie encore d’avoir pris le temps de partager avec nous votre analyse et reste à votre disposition.
      Bien cordialement,
      Julien de Location-Francophone

  4. Je suis surpris de ce que je peux lire sur l’origine de l’accent Québécois, je suis Percherons (France) et je peux vous dire que notre accent et proche très proche de l’accent Québécois et je ne vois pas ce que Paris vient faire dans cet accent. Au 16/17 éme siècle la langue d’oïl parlée à Paris n’était pas celle du Maine et du Perche et encore moins l’accent. Amitiés de France

    1. Bonjour Monsieur Legeard,
      Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre commentaire.
      Quelques-uns de nos articles sont écrits par des invités, mais ils s’inspirent de recherches faites sur le sujet. Pour ma part, je ne suis pas expert sur le sujet, cependant, je suis d’accord avec votre analyse. Il est vrai qu’il existe de nombreuses similitudes avec l’accent québécois dans certaines régions de France, mais aussi en Belgique et en Suisse. Cependant, l’accent Québécois a évolué au fil des siècles et il est sûrement bien différent de l’accent à l’Origine de la Nouvelle France.
      Il serait intéressant d’avoir une étude détaillée sur cette question.
      Amicalement,
      Julien de Location-Francophone

  5. Si ça peux vous situez dans le temps je peux vous dire que je suis un Québécois de 67 ans qui a le même accent que sa mère qui elle est née en 1910. Je peux aussi vous dire que sa mère qui est née en 1874 avait le même accent. Je demeure en Outaouais et mes ancêtres du côté de ma mère venait de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi