8 pièges de la langue française au féminin et au masculin

Les pièges de la langue française
Les pièges de la langue française

Comme toutes les langues du monde, les pièges de la langue française sont nombreux. Ce qui la rend très complexe. À ce propos le français occuperait, selon l’UNESCO, la 10e place parmi les langues les plus complexes à étudier. Les accents, les genres, les règles d’orthographe…, la complexité de la langue française laissent plus d’un locuteur perplexe. Notamment en ce qui concerne le choix du genre masculin ou féminin.

👉 A lire : Connaissez-vous ces 10 erreurs courantes en français ?

Les pièges de la langue française
Les pièges de la langue française

Pièges de la langue française : masculin

Passez un bon après-midi

Parmi les pièges de la langue française, nous retrouvons souvent les problèmes d’accord entre les genres féminins et masculins. En ce qui concerne le groupe de mots « bon après-midi », il s’avère que celui-ci reste au masculin selon l’Académie française. Bien que celui-ci s’accorde avec le mot « midi », qui est au masculin, l’Académie française tolère cependant « une après-midi ».

Un hémisphère, un des pièges de la langue française 

Contrairement à ce que l’on pense, l’hémisphère est un mot masculin. Par contre, la sphère est bien au féminin. L’hémisphère désigne pourtant la moitié d’une sphère céleste ou encore du globe terrestre. Faites donc attention à bien différencier le mot « sphère » et « hémisphère » pour ne pas tomber dans les pièges de la langue française.

Pièges de la langue française : féminin

Des amours radieuses, les grandes orgues et les délices interdites

Nombreux se font encore prendre aux pièges de la langue française, même les étudiants francophones les plus assidus, notamment à propos du mot « amour ». Car, comme le mot « délice » ou « orgue », celui-ci change de genre du singulier au pluriel. Ainsi, au singulier, le mot amour reste au masculin et bascule au féminin au pluriel. Nous aurons donc, au singulier, « un amour radieux ». Côté délice et orgue on retrouve aussi le féminin au pluriel avec les “délices interdites” et “les grandes orgues”.

Une après-midi

Si le mot “midi” est bel et bien masculin et que l’expression “bon après-midi” s’accorde en conséquence l’Académie française tolère toutefois “une après-midi”. On peut donc accorder un ou une après-midi dans les deux genres. Même si l’Académie recommande la forme masculine. Aussi notez que c’est un nom invariable.

Une épithète

Voilà aussi un des nombreux pièges de la langue française qui laisse encore les adeptes du français académique indécis. Et pourtant, le mot « épithète » est bien un mot de genre féminin. Qualifiant une chose ou un être, le mot « épithète » reste au féminin, même au pluriel.

Amoureux de la langue française
Amoureux de la langue française

Une idylle

Si le mot « apogée » est au masculin malgré sa terminaison au féminin, le mot « idylle » lui appartient au genre féminin. Ce dernier signifie une situation rêvée, une bonne entente ou encore un poème pastoral. Si vous ne souhaitez plus tomber dans le piège, rappelez-vous la chanson « Divine Idylle » chantée par Vanessa Paradis.

Apprendre en voyageant avec Toploc

Toploc référence des locations de vacances entre francophones en France, en Belgique, au Canada. Mais aussi dans +60 pays dans le monde. Vous trouverez des hébergements à la mer, la campagne et la montagne. Comment réserver ? rien de plus simple il suffit de contacter nos gentils hôtes en direct.

Julien pour Toploc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi